Saison 8

UNE BOUSSOLE, SVP

« Coucou, Yang ! Toi, Mimine et Abigail, ça vous dit de venir déjeuner à la maison samedi ? Faut en profiter avant d’être reconfinés ! »

Certains font des stocks de papier-toilette, moi je fais le stock d’amis. J’essaye, du moins.

 

Vendredi 29 janvier 2021 # COUVRE-FEU COMME LES POULES J+14

–  Hé mais cela aurait été avec grand-plaisir mais Mimine s’est cassé le sacrum !

–  Ah merde ! Ma copine !

Et pis je dois me rendre dans la pampa essonnienne afin de récupérer mon dernier achat dont je ne suis pas peu fier : dix décimales de Pi du Palais de la Découverte…

Je pars dans un grand éclat de rire. Il n’y vraiment que Yang pour me rendre hilare comme ça ! Que ça fait du bien ! Et l’on passe une bonne heure au téléphone à papoter à bâtons rompus comme on l’affectionne.

–  Alors, ça en est où pour ton switch de jobs ?

–  Bah je termine dans ma boîte actuelle dans une semaine, ils ont accepté mes CP et je commence mon nouveau boulot début mars.

–  Mais chouette ! Et que vas-tu faire pendant tes congés ?

–  Je vais prendre le large, je crois, besoin de me retrouver, de faire le point sur ma vie, tout ça…

–  Tu retournes en Grèce ?

–  Non, je voyais plutôt le fin fond de l’Amérique latine…

–  Mais on va être confinés, ça va être compliqué, non ?

–  Merde, c’est vrai, ça !

–  Tu sais, l’autre jour, je me faisais la réflexion, si demain je gagne au loto, mon premier réflexe est de me carapater dans le Montana et pis là je me dis « Ah bah non, pas possible ! » ou je crée une boîte « Oui mais dans quel secteur d’activité qui ne soit pas et ne sera jamais impacté par une épidémie comme celle que l’on connaît actuellement partout dans le monde ? »… J’en suis venue à me dire que la seule chose qu’un max de blé peut m’apporter, c’est de partir sur une autre planète… C’est fou, le moindre projet que l’on puisse avoir, si mimine soit-il, est tué dans l’œuf à cause du covid ! Pas étonnant que les psys soient débordés en ce moment !

–  Oh ça m’emmerde tout ça, ras-le-bol ! Alors, je vais faire mon Ché et j’irai me confiner à l’hôtel First Class du Pont de Bezons, puisque c’est comme ça !

Autre barre de rire.

–  Je te reconnais bien là, mon Yang ! Allez, je plussoie et t’accompagne dans ta rébellion : on se fera une bouffe quand même, d’ac ?

–  Un peu, mon neveu !

–  C’est pas comme si on allait faire une rave-party à trois-cents personnes, fuck le confinement, quoi !

Là-dessus, joyeuse d’avoir échangé avec mon exhausteur d’enthousiasme mais inquiète de lui avoir sapé le moral avec ce rappel de la réalité, je reviens à mes moutons de confinée volontaire. Je me dis que pour moi, cela ne va pas changer grand-chose malheureusement à ma vie de tous les jours.

Sauf que… Après en avoir brièvement parlé avec Bradley, si confinement il y a, ça va changer quand même mon mois de février que j’avais prévu dans l’ultra-solitude car la mission de Bradley sera annulée. La mienne de mission en tant que nounou aussi, donc. Bref.

Me voilà repartie à naviguer à vue. J’aimerais bien avoir une boussole, quand même.

close

Etre averti des prochaines publications

1 avis sur “UNE BOUSSOLE, SVP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *