Saison 3

MASQUE ET LUNETTES NOIRES

– Je me permets ce mail pour prendre des nouvelles : avez-vous pu finaliser le recrutement?

– Pas encore malheureusement, nous sommes toujours en phase de réflexion, nous reviendrons vers vous dès que possible.

 

C’est ça, les petites PME, chaque embauche est cruciale et ne se décide pas à la légère. Je vais donc patienter. De toute façon, je n’ai pas de retour de mes autres pistes.

Mardi 16 juin 2020 – DECONFINEMENT J+37

Je décide d’aller voir Maman à l’hôpital Sainte Périne dans le 16ème. En marchant vers le métro, je m’aperçois que j’aime bien porter un masque et des lunettes noires. Ça me confère l’anonymat dont j’ai besoin en ce moment lorsque je dois m’aventurer à l’extérieur. Et puis c’est pratique, ça éponge les larmes.

Maman ne va pas si mal que ça. Juste marre d’être enfermée.

– Oh mais je suis sortie dans le couloir une fois la nuit ! Je me suis cramponnée à tout ce que j’ai pu mais je ne suis pas allée bien loin.

– Bah oui, ils t’ont chopée et ils t’ont enguirlandée.

– De toute façon, je ne suis bien que lorsque je suis allongée.

C‘est réconfortant, je suppose, de constater qu’elle n’a pas changé : contestataire et contradictoire jusqu’au bout. Bref, j’aimerais trouver la force de rester plus longtemps mais je ne peux pas. Jusque-là, j’ai pu contenir mes larmes et j’ai fait semblant d’être positive. Mais c’est plus fort que moi, je m’enfuis lorsqu’elle me dit : « Je crois que je ne sortirai jamais d’ici. Qu’en penses-tu ? »

Alors, je pars faire le point avec sa docteur mais cette dernière est en repos après toute une nuit de garde et les autres soignants ne peuvent pas me renseigner car soit en grève, soit partis à la manifestation nationale aux Invalides. Pas le bon jour, quoi.

En rentrant, j’appelle Toto qui me dit vouloir venir la voir samedi prochain avec sa femme et ses deux enfants. Au cas où. Je lui dis que ce n’est pas certain à cause de son isolement mais que j’en parlerai au médecin. Ce serait bien quand même, qu’elle puisse sortir de sa chambre et prendre l’air. Surtout qu’il y a un joli jardin intérieur dans laquelle on pourrait la balader en chaise roulante…

Alors oui, ses globules blancs sont toujours aux abonnés absents et oui il faut éviter à tout prix une quelconque contamination mais si elle ne meurt pas d’une infection, elle mourra de mélancolie à force d’être recluse comme ça. Et si on lui met trois masques l’un sur l’autre ?…

close

Etre averti des prochaines publications

1 avis sur “MASQUE ET LUNETTES NOIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *