Saison 2

DEPACSAGE

 

– Je suis contente de te revoir. On aurait pu aller manger au restaurant ?

Dit ma mère à Kevin en repoussant sa saucisse-frites. Kevin, que j’ai briefé dès son arrivée, préfère en rigoler.

Mercredi 13 mai 2020 – DECONFINEMENT J+3

Il est passé signer les papiers pour la dissolution de notre PACS et est resté déjeuner. Il n’a toujours pas retrouvé de boulot mais a bon espoir dans les semaines qui suivent. Comme moi. Il prévoit tout de même la bérézina jusqu’en septembre. Comme moi. Si cela perdure, il n’aura d’autres choix que de retourner se mettre au vert chez ses parents. Pas comme moi.

Moi, c’est la rue qui m’attend. Il y a quelques jours d’ailleurs, j’ai écouté attentivement le témoignage de Christian Page, cet ancien SDF qui a écrit un bouquin. J’ai pris en note ses conseils car je me suis dit que j’en aurai peut-être besoin bientôt…

Bref. Chaque chose en son temps. Déjà, j’aimerais classer le dossier Maman. Et vu qu’elle est de plus en plus faible, les 300 mètres jusqu’à chez la doctoresse vendredi paraissent exclus. Donc, je transforme la consultation en cabinet en téléconsultation et j’appelle l’EHPAD.

  • Je voudrais savoir si une entrée chez vous en urgence serait possible. Car je ne suis vraiment pas sûre qu’elle tienne encore un mois et peut-être qu’un séjour à l’hôpital n’est pas nécessaire si vous pouvez l’accueillir avant…
  • Pas de souci, il faut juste une mise à jour du dossier médical et un test Covid négatif.

Bon. On verra vendredi ce qu’en pense la doctoresse.

Mais si c’est l’EHPAD un mois en avance, faut que je refasse mes comptes car ce ne sera pas la même chanson. Car plus de participation au loyer, aux courses, plus d’heures en CESU… Mais bon, la priorité, c’est elle.

18.45. La propriétaire des murs du restaurant m’appelle pour savoir si elle peut récupérer mon jeu de clés. Elle s’inquiète aussi de cette vente aux enchères car le liquidateur la renvoie systématiquement dans ses barres. Alors, on papote. Déjà parce qu’elle et moi avons toujours été en bons termes mais aussi parce que c’est une pipelette. Je lui dis que je n’ai aucune nouvelle du liquidateur, que je ne sais absolument pas ce qui est cessible de ce qu’il ne l’est pas et que bien sûr, je lui donnerai mon jeu de clés.

Ça dure trois quarts d’heure, du coup, ça me fait zapper ma gym. Ça m’arrange, en fait, je suis très fatiguée aujourd’hui et j’ai mal partout.

Et je reçois par mail les résultats du test Covid de ma mère : négatif.

 

close

Etre averti des prochaines publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *