Saison 12

PUNK A CHIEN ou CHIEN A PUNK ?

« Les garçons, je vous présente la nouvelle femme de notre vie : elle s’appelle Jude, 4 mois, et elle est super gentille ! »

Bradley au téléphone avec ses enfants jeudi soir. Et moi qui me suis dit, sarcastique, que je n’avais pas eu les mêmes honneurs de présentation. Puis moi qui très vite ai flippé pour mon parquet, mes chaussons, ma banquette, ma voiture…

Lundi 6 septembre 2021 # IM’PASSE SANITAIRE J+47

« Je suis désolé de t’imposer ça, je sais que cela ne doit pas être facile pour toi… Mais j’en avais trop envie ! »

Un peu tard pour les excuses, non ? Bref, t’as de la chance que j’aime tout ce qui a des papattes, une truffe et une queue. Même le Monk en moi l’a mise en sourdine ! Je déplore tout de même un coin de banc rogné, une tong chiquée, de la bave sur la porte-miroir du four, deux gros pipis sur le tapis de l’entrée, un Raymond sauvé in extremis, trois vomis dans la Clio, des poils auburn jusque dans le frigo et une pointe de jalousie de ma part lorsque Bradley s’adresse à elle mieux qu’à moi !

Bref, il est gaga et moi aussi. Je me suis faite avoir de plein gré. Comme avec son maître finalement. Sauf qu’elle est plus mimi que ce dernier. Bon, adieu la propreté clinique de l’appart-témoin mais tant pis, cette boule d’amour me fait fondre. Pas au point d’en prendre une à moi, ou peut-être parce que si justement, je ne vais pas faire subir à une bête le calvaire de rester seule toute la journée dans un appart exigu sans balcon.

Au début, Bradley disait Papa et Bichette pour nous désigner à Jude, aujourd’hui il dit Papa et Maman… C’est mortellement cucul mais le connaissant, cela a une véritable signification pour lui. On a même fait samedi une journée dixit Bradley ‘en famille’ : on est allés à Fécamp pour faire découvrir la mer à Jude… Un vrai petit couple à chienchien sur la croisette !

Qui l’eut cru ?!

Mardi 7 septembre 2021 # 1 AN APRES

J’aurais pu passer la nuit entière à pleurer toutes les larmes de mon corps si ma double dose de somnifère n’avait pas fait le job scrupuleusement et si la douceur inattendue de Bradley face à mes larmes ne m’avait quelque peu apaisée.

1 an date à date.

J’ai l’impression qu’elle est toujours là, je l’entends me dire « Ma Bichette », m’attendant à la voir dans l’encadrure de la porte. Elle me manque terriblement. Peut-être même plus aujourd’hui où je revis cette journée du 7 septembre 2020 lorsque Toto m’a appelée pour me donner, des sanglots plein la voix, la terrible nouvelle.

A vrai dire, ça fait presqu’une semaine que je redoute la journée d’aujourd’hui, avec comme un compte à rebours dans les entrailles de mon âme. Là, je suis au bureau, blindée jusqu’au museau de taf, ce qui me permet de ne pas trop penser. Mais dès que l’on me demande si je vais bien, je me mords les lèvres pour ne pas fondre en larmes.

Bref. Le week-end prochain, je vais au cimetière avec Toto. J’ai l’impression que les vannes de pleurs sont loin d’être fermées. Je suis contente de ne pas m’être sevrée de la paroxétine trop vite.

close

Etre averti des prochaines publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *