Saison 9

1 an après

« … Si l’exécutif veut à tout prix éviter un reconfinement en Île-de-France, le Premier ministre a averti dimanche qu’il serait décrété si la situation sanitaire ne s’améliorait pas dans la région… » 

Chouette. A nouveau, nous voilà suspendus aux lèvres de ce fameux exécutif pour savoir ce que va être notre vie dans les semaines futures. A nouveau, nous nous mettons en stand-by, dans l’expectative de revenir en prison.

 

Mercredi 17 mars 2021 # BIENTÔT LE PRINTEMPS ??? J-5

Ma VAE, mon projet de formation, mes prochains week-ends, notamment de retourner en Normandie faire le point avec Miles et Joan, mes futurs dates, tout ça sur pause. Et très compromis.

Il y a un an pile, je commençais ce blog. Je commençais à écrire tout du moins, pour retracer l’enfer que je vivais alors avec Maman qui avait déjà entamé son déclin sans savoir que ce dernier était inexorable.

Je cherchais un job à ce moment-là, sans trop d’ardeur cependant, car tant que Maman vivait avec moi, j’étais à peu près à l’abri financièrement. Puis, il est apparu que je ne pouvais plus m’en occuper et qu’un placement en EHPAD serait la meilleure solution. Très vite à la suite de cette décision, Maman est allée à l’hôpital. Et elle n’est jamais revenue à la maison.

Sa mort en septembre dernier m’a anéantie. A tout balayé sur son passage et a fait de moi une morte-vivante. Je n’étais plus rien. Professionnellement, socialement, amoureusement et filialement. Je suis entrée en dépression, aggravée par mon TPB à son apogée. J’ai découvert mon don qui s’est fait la malle dès que j’ai repris les cachetons. Et Bradley, revu quelques semaines seulement après la mort de Maman. Une relation stérile au final.

Aujourd’hui, où en suis-je ? Bah je vais bien. J’ai remonté la pente. Trouvé des ressources insoupçonnés en moi après toutes ces épreuves. J’ai repris ma vie en main. Me suis décidée à faire le point professionnellement et entamer une formation pour me spécialiser et devenir ainsi, experte dans mon domaine.

Et j’ai fait cette démarche d’ouverture vers les autres en m’inscrivant sur Meetic il y a une semaine. Ce que je ne regrette absolument pas. C’est même la meilleure chose que j’ai faite ces derniers temps. Cela m’apporte tout ce que je voulais et qu’est-ce que ça fait du bien à l’égo ! Ça fait du bien tout court de m’ouvrir, d’étendre mon horizon.

J’arrive surtout désormais à exprimer sereinement ce que je veux et ne veux pas, j’ai zéro blocage et suis enfin moi-même sans artifices. Bref, je me sens bien. Contente d’être moi.

Bradley va peut-être me recontacter à l’issue de sa mission, je verrai l’état d’esprit dans lequel je serai mais une chose est sûre, avec ou sans début d’histoire avec un autre, je sais que j’ai avancé et que je ne peux plus faire demi-tour. C’est moi qui fais la loi, désormais.

Et donc, je ne reverrai pas Clint. On s’est appelés lundi pour en convenir l’un l’autre. Et depuis, j’ai dans ma musette un Ambrose, un Wayne, un Hoyt, un Murray et possiblement un Brett. Au stade ô combien primordial des premières impressions. Je les ai mis au pas direct :

« 1. Ne me soûlez pas dès le départ à me parler de coucheries, l’intimité doit rester intime au moment où elle l’est. 2. Si vous fantasmez sur ma photo, sachez que je n’ai d’asiatique que mes yeux, je ne suis pas l’archétype de la douceur et de la sophistication, au contraire. 3. Si vous avez l’âge d’être mon fils, n’insistez pas, je ne suis pas une cougar. »

Et voilà. Ça fait du bien de tenir les rênes.

close

Etre averti des prochaines publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *