Saison 2

DECRIVEZ-VOUS…

 

« … Il s’agit d’une self-made woman au parcours atypique, une enthousiaste pleine de ressources qui s’adapte à toutes sortes de situations sans jamais se départir de son positivisme… »

Paradoxal, une semaine après mon roulage en boule.

Jeudi 28 mai 2020 – DECONFINEMENT J+18

Bref, aujourd’hui, concentration maximale sur mon cv. L’activité semble repartir et mes contacts se sont bien activés. Mimine, surtout, une vraie coach ! Au programme : phrases d’accroche et définition de mes objectifs. Parce que ce n’était pas très clair. J’avoue.

L’exercice est très dur pour moi qui déteste me mettre en lumière comme ça. Mais essentiel. Donc, ça donne ça :

ASSISTANTE DE DIRECTION / OFFICE MANAGER

bilingue anglais

Forte d’un parcours atypique qui révèle une richesse et une variété de compétences me permettant de gérer toutes sortes de situations, je sais définir mes objectifs et les atteindre avec une appétence sans équivoque pour l’excellence. D’un naturel équilibré entre énergie et stabilité, entre autonomie et travail d’équipe, je suis proactive, investie mais également organisée et structurée, le multi-tasking étant un challenge que j’aime particulièrement relever !

Je dois dire que je suis assez contente de moi. Je suis allée chercher loin en moi les ressources nécessaires pour me remettre en selle et dresser un portrait éloquent et ma foi, percutant sans être mégalomaniaque.

Ça m’a faite sortir de ma torpeur mentale dans laquelle, je dois bien l’avouer, je m’étais confortablement installée. Du coup, ça me donne envie de gros ménage. Sur Facebook, d’abord, en écoutant le premier ministre dérouler sa phase 2 du déconfinement.

Chouette, on pourra bientôt gambader librement par monts et par vaux au-delà de 100 km. J’appelle donc l’EHPAD et Toto pour confirmer le rendez-vous de visite mardi prochain. J’en profiterai pour amener déjà quelques cartons. Ce que je réussirai à descendre au parking et à faire rentrer dans ma Clio. Pas gagné, avec mes petits muscles amorphes, ça va me prendre des plombes et je n’ai absolument pas commencé le moindre carton. Va falloir que je me secoue.

Appel de la médecin de l’hôpital.

  • Alors, l’EHPAD dans quinze jours, c’est peut-être prématuré car on préfère la monitorer encore quelques temps puis l’envoyer en convalescence.
  • Ah bon ? Votre assistante sociale m’a appelée hier pour me demander si un placement en EHPAD avant le 13 juin était possible, faudrait savoir.
  • Au cas où, mais nous sommes sceptiques. Comme son taux de plaquettes continue de baisser, si elle a le moindre choc, elle sera incapable de coaguler, le pire serait une chute sur la tête, vous comprenez pourquoi. D’autre part, même si nous l’avons mise en isolement sous antibiotiques, ses défenses immunitaires restent insignifiantes et le moindre rhume pourrait lui être fatal.
  • Votre assistante sociale m’a également dit qu’au-delà de 150 km du domicile, il n’y avait pas de bon de transport en ambulance. Donc, vu que c’est à 178 km, ce sera à moi de l’emmener à l’EHPAD au moment venu. Je voulais savoir : je devrai l’envelopper de papier-bulle ?…
close

Etre averti des prochaines publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *